Le poisson

GIE l’île d’Yeu – Alain Voisin

Suite à un sondage auprès des adhérents, depuis septembre, un nouveau produit a fait son apparition à l’Amap.
Le poisson de pêche raisonnée (autour de l’Île d’Yeu)

Le GIE (Groupement d’Intérêts Economiques) compte 4 bateaux. Ceux-ci servent différentes AMAP en Vendée, Maine et Loire et Loire Atlantique. Il ya le Marial (photo en haut de page), bateau qui nous fournit en poisson et dont le patron pêcheur est Alain Voisin avec 7 marins. Il y a aussi Le Petit Gaël (photo ci contre), dont le capitaine est Eric et le Bad Boy dirigé par Sébastien. Puis enfin, le Gulf Stream, commandé par Bruno Orsonneau, patron de ce bateau. C’est lui qui s’occupe de la gestion du GIE.
Pour allez plus loin consulter l’ article de l’inter AMAP44 ou celui de l’association pleine mer.

Ce n’est qu’un seul pêcheur qui signe le contrat pour chaque AMAP, mais l’organisation à travers le GIE, assure une réelle mutualisation entre les quatre bateaux. Permettant la continuité de la fourniture et, surtout, la diversité des espèces dans les colis.

Des impact positifs par les Amap

Leur impact sur l’économie de l’île n’est pas négligeable puisqu’elles concernent aujourd’hui 4 bateaux, soit environ 20 marins, et 63 tonnes de poissons en 2014, ce qui équivaut à la pêche annuelle moyenne d’un gros bateau(15 à 25% de la pêche pour chacun des 4 bateaux concernés, selon la taille du bateau).

La marge faite par le GIE sur la vente directe aux AMAP, après le circuit de la criée, est répartie à égalité entre les membres de l’équipage, soit l’équivalent d’un 13ème mois par personne l’an dernier. Ceci contribue à la valorisation du métier et donc à la stabilité des équipages confrontés à de fortes difficultés de recrutement de jeunes. Les AMAP contribuent par ailleurs au maintien de l’activité de la coopérative Yeu-Marée, et de la criée elle-même. Considérant habituellement qu’un emploi de marin induit 3 emplois à terre (filets, criée, mareyeurs, transformation, commerce, transport, gestion…), on peut estimer que l’activité en direction des amapiens mobilise un total de 15 à 20 emplois.

source: Amap44, http://ekladata.com/O4W73uT4uLXyazv0JXxEPO7lzmw.pdf

Comment nous arrivent nos colis ?

Le poisson est présenté à la criée de l’Ile d’Yeu par chaque équipage, et acheté par le mareyeur Yeu Marée, coopérative des pêcheurs de l’Ile d’Yeu, qui détermine la composition des colis et en assure le conditionnement. Les caisses, réfrigérées, sont acheminées sur le continent par le bateau (compagnie Yeu-continent) puis transportées dans un camion frigorifique (par le GIE) jusqu’aux différents lieux de distribution.

Quel est le contenu des colis ?

Plusieurs espèces de poissons, selon la pêche du jour composent les colis. On y trouvera ainsi, selon la saison, sole, plie, dorade, maquereau, rouget, merlu, merlan, lieu, voire thon ou lotte…
Les poissons sont vidés ou non (selon leur fragilité), voire préparés en filet
Le poids du colis varie également (selon les espèces notamment) entre 2,5 et 3,5kg en bac polystyrène .(poisson entier).s.

Peut-on prendre un colis à plusieurs ?

La taille et le contenu des colis est unique, mais il est bien sûr possible de les prendre à plusieurs.

Comment se passe les livraisons ?

Les livraisons ont lieu 1 fois par mois, le mardi soir.
La distribution à lieu à la Gagnerie (près du cimetière de St Macaire).
A tour de rôle, quelques adhérents sont amenés à aller chercher l’ensemble des colis au Longeron, pour les autres adhérents.

Référent : Charly BOIGNE

Prix extraits d’AmapJ.
Contactez nous pour adhérer, remplir les contrats et obtenir vos codes d’accès.